Un week-end en basse Gaspésie

Et si nous nous évadions un week-end en basse Gaspésie (Quebec, Canada) ! Au programme, Rimouski et le Canyon des portes de l’enfer, le parc du Pic, le village de Kamouraska et le Parc de la chute Montmorency.

Commençons pas le commencement et le premier Stop à Rimouski. Ce petit village est à 6h de voiture de route de Montréal et 3h de Quebec. Ahhhh les routes Canadiennes, toutes droites sur des kilomètres et des panneaux prévenant qu’il est possible de croiser des élans ! Nous avons fait la route la nuit, entre 18h00 et 01h00 et j’avoue que c’était plutôt agréable, il y avait très peu de trafic.

À savoir : Les autoroutes sont limitées à 100 km/h, il n’y a pas péages mais l’état des routes n’est pas top.

 

Arrivée à Rimouski, nous avons dormi sous tente, dans un Camping, à cette période, pas besoin de réserver. Bon, nous avons quand même eu froid alors n’oubliez pas votre duvet si vous y mettez les pieds. Rimouski est petit, mais à proximité du Canyon des portes de l’enfer. Ce parc est MA-GNI-FIQUE, un pont suspendu, une cascade perdue au milieu de la forêt et un parcours enchanté (pour les enfants, mais ça fait marrer même les plus grands). Une journée dans ce parc, en famille ou entre amis est incontournable lorsque vous êtes dans le coin. Le parcours est très bien aménagé, balisé et accessible. Il y a plusieurs parcours possibles, de différentes durées, des endroits aménagés pour pique-niquer et des tas d’animaux en liberté.

Le canyon des portes de l’enfer est combinable (dans la même journée, ou un autre jour) avec le parc du pic ! Celui-ci se trouve à 45 minutes de route, clairement un autre incontournable de la région. Le parc du pic est composé de plusieurs points de vues assez différents les uns des autres. Il est possible de dormir dans le parc car il y a un camping, une auberge et un restaurant. L’endroit est incroyable ! Il y a 3 grands points à voir : le premier est une plage où les phoques viennent chiller, le second est un belvédère avec une vue incroyable -compter minimum 1 heure de marche pour atteindre le sommet- et le dernier se trouve au nord du parc et est un sentier dans la forêt peuplée d’animaux. Dépaysement assuré !

À savoir : les « réceptions » des campings ferment à 21h00. L’entrée au Canyon des portes de l’enfer coute 12 CAD$, l’entrée au parc du pic coute 8 CAD$. Au parc du Pic, vous pouvez vous déplacer en voiture, à vélo ou à pied, sauf pour monter au belvédère où il n’y a qu’une seule possibilité : la randonnée !

 

Le second jour a commencé au magnifique village de Kamouraska, on dirait que le temps s’est arrêté. Petites boutiques de savons, de chocolats et épicerie fine tout en bois, des restaurants cosys avec une vue incroyable et des personnes toutes plus accueillante les unes que les autres, quel plaisir de se balader dans ces jolies petites rues. Il est assez rare de croiser des villages comme nous l’entendons; au Canada, les maisons sont très espacées, dès qu’elles sont rapprochées, il n’y a rien à visiter, donc cela est « sans importance ». À Kamouraska par contre, il y a des centres d’intérêt, il y a une réelle vie de village, quelques boutiques et une splendide église. Si vous y passez, n’oubliez pas de vous arrêter pour manger à la Pataterie : vous pouvez patenter en jouant au babyfoot, déguster une Poutine exceptionnelle et boire un thé fait maison!

 

En redescendant à Montréal, nous nous sommes ensuite arrêté au parc de la chute Montmorency. Une chute exceptionnelle que vous pourrez voir sous toutes ses coutures : d’un pont suspendu, d’un point de vue à droite, en bas de la cascade à gauche, en faisant de la tyrolienne au-dessus, ou en face sur le pont. L’endroit est magnifique et facilement accessible. Il y a des panneaux explicatifs sur l’histoire du lieu, ce qui rend la « visite » assez intéressante et plus ludique. de la cascade, vous pouvez apercevoir au loin les buildings de Quebec.

À savoir : La chute de Montmorency au coucher du soleil a des couleurs incroyables, je vous recommande cette heure-ci.

 

Un incroyable week-end en basse Gaspésie, dans le Canada profond, coupé de tout, un pur bonheur pour un moment d’évasion loin de la ville et des tracas du quotidien !

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

Vous pouvez aussi aimer...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *